Ligne B du tramway d’Orléans

La Communauté d'Agglomération d'Orléans Val de Loire a retenu Edeis, associé aux agences d'architectes Richez Associés et de paysagistes Villes et Paysages, pour la maîtrise d'œuvre complète des aménagements urbains et des équipements de la seconde ligne de tramway de son agglomération, après un appel d'offres international.

Description

La seconde ligne de tramway de l’agglomération orléanaise assure une desserte Est-Ouest. Elle complète le réseau de transport en commun existant, en croisant la ligne A en centre-ville à la place de Gaulle. D’une longueur de 11,3 km, elle compte 25 stations, 2 pôles d’échanges et 6 parcs-relais.

Avec une vitesse commerciale d’environ 17,8 km/h et une fréquence de passage de 6 minutes en heures de pointe, la clientèle attendue est d’environ 22 000 voyageurs par jour.

L’insertion du tramway dans le Centre Historique de la ville d’Orléans a conduit à la réalisation d’études architecturales et techniques approfondies. La ligne aérienne de contact a été supprimée sur 980 m entre les stations de Gaulle et Halmagrand. Sur ce tronçon, le tramway est alimenté par le sol.

Le tramway s’insère sous la tangentielle ouest par le passage inférieur existant. Une nouvelle travée a été percée pour l’implantation d’une voirie à double sens et de cheminements piétons et cycles. Le maintien de la circulation sur la tangentielle a été assuré grâce à la réalisation d’un ouvrage parallèle provisoire.

L’interconnexion avec la ligne A a été réalisée durant l’été 2010 en un temps record, grâce à une planification rigoureuse. Profitant de la trêve estivale, les infrastructures et les équipements existants ont été déposés en 2 semaines sur 1 200 m², pour permettre les travaux de reconstruction (6 semaines) et la réouverture rapide de la ligne A, après 2 semaines d’essais et de marche à blanc.

Des plantes grimpantes habillent les sous-stations. Le parc-relais Rol Tanguy bénéficie d’une toiture végétalisée de 5 000 m². Son patio sera planté de très grands arbres très largement visibles de l’extérieur.

Edeis est mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre GTO, composé également de Richez Associés et Villes et Paysages. Le groupement a réalisé la totalité de la mission de maîtrise d’œuvre, depuis les études préliminaires et d’avant-projet jusqu’aux essais et à la mise en service. Il a réalisé les études et le suivi des travaux de l’ensemble des aménagements urbains et des équipements.

Une équipe dédiée pluridisciplinaire était implantée à Orléans pour assurer la mission. La ligne a été inaugurée le 29 juin 2012.

Services rendus

Edeis a pris en charge notamment :

  • la gestion de projet et la maîtrise d’œuvre générale
  • les études préliminaires pour l’étude de variantes (tracé, insertion, exploitation, choix des systèmes)
  • les études de circulation tous modes
  • la conception du tracé de voie ferrée de la ligne
  • la conception des tracés de voiries et des aménagements de façade à façade
  • les ouvrages d’art
  • la multitubulaire
  • 3 parcs-relais, dont 1 en ouvrage
  • les locaux techniques, notamment les sous-stations
  • l’alimentation en énergie
  • la ligne aérienne de contact
  • la GTC (gestion technique centralisée)
  • l’éclairage public
  • l’ensemble de la signalisation horizontale, verticale et lumineuse tricolore
  • le génie civil pour les systèmes sous maîtrise d’œuvre hors GTO
  • la synthèse et la coordination des dévoiements de réseaux.
Chiffres
  • 2012 Année d'achèvement
  • 350 M€ Envergure du projet
  • 11,3 km Longueur

Ville d'Orléans, France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à nous permettre d’établir des statistiques de fréquentation ou à proposer des boutons de partage sur les réseaux sociaux. Vous pouvez vous y opposer.