LGV Est Phase 2 – Lot 35 Réseau Ferré de France

Mandat

Le lot 35 de la LGV Est Européenne Phase 2 a fait l’objet d’un appel d’offres de conception-réalisation lancé par Réseau Ferré de France.

Au sein du groupement Eiffage TP (mandataire), Edeis s’est vu confier la réalisation et la coordination des études de niveau projet, ainsi que la maîtrise d’œuvre intégrée des travaux, en association avec le cabinet d’Architecture Neel et l’agence de paysage Claire Alliod. Edeis a plus particulièrement réalisé les études projet relatives à la plateforme principale (hydraulique, géotechnique), aux rétablissements de communication (géométrie, tracé), à l’environnement, aux plateformes ferroviaires et aux clôtures.

Les études d’ouvrages d’art ont été coordonnées par Eiffage TP.

Description

La première phase de la LGV Est Européenne de Vaires à Baudrecourt, soit environ 300 km, a été construite puis mise en service en 2007. Les TGV circulant sur cette ligne nouvelle rejoignent ensuite Strasbourg par la ligne classique.

La deuxième phase, dont le lot 35 fait partie, consiste à prolonger cette ligne nouvelle jusqu’à Vendenheim dans le département du Bas-Rhin, ce qui représente un linéaire d’environ 106 km de ligne nouvelle à construire.Le lot 35, d’une longueur de 30,7 km, sera réalisé en conception-réalisation et est situé dans le département de la Moselle. Il comprend, outre la section courante LGV (27 km), le raccordement dit « Raccordement de Lucy » (3,7 km).

Le projet est estimé à 130 millions d’euros. Les travaux de génie civil sont prévus pour durer 3 ans (mise en service de la ligne fin 2015). La vitesse de référence est de 350 km/h.

Le tracé recoupe principalement des formations meubles constituées de marnes et d’argiles. Ces formations présentent des caractéristiques mécaniques faibles. Un des enjeux majeurs du projet a donc été d’optimiser l’équilibre entre ressources et besoins compte tenu de ces caractéristiques.
Par ailleurs, le projet comprend la réalisation de 31 ouvrages d’art dont 1 saut de mouton et 2 viaducs, le viaduc de Lidrezing (176m) et le viaduc de Bourgaltroff (195m). Ce dernier traverse le site des étangs de Bourgaltroff qui est d’un intérêt écologique remarquable.

D’un point de vue environnemental, le projet inclut de nombreuses mesures compensatoires pour atténuer ses impacts :

  • ouvrages de transparence pour la faune,
  • aménagements paysagers
  • zones humides, protection acoustique.

Caractéristiques techniques :

  • Linéaire de ligne : 27 km de LGV et 3,7 km de raccordement
  • Terrassements : Environ 4 000 000 m3 de déblais et 3 000 000 m+ de remblais
  • Rétablissements de communication : 19
  • Ouvrages d’art : 31
LGV-Est-Phase-2-opti
Service rendu

Maîtrise d’œuvre complète

Architecte du projet : Architecture Neel

Agence de paysage : Claire Alliod

Chiffres
  • 2012 Année d'achèvement
  • 130 M€ Envergure du projet
  • 30 km Longueur

Braudrecourt (57), France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à nous permettre d’établir des statistiques de fréquentation ou à proposer des boutons de partage sur les réseaux sociaux. Vous pouvez vous y opposer.